ÉQUIPE CANADA - Jeux du Commonwealth de 2022 à Birmingham, Angleterre

Di Stasio et l'équipe de lutte prêtes à concourir à Birmingham

Historiquement, la lutte est un sport dans lequel Équipe Canada excelle aux Jeux du Commonwealth. A la dernière édition des Jeux en 2018, les lutteurs et lutteuses canadiens ont remporté dix médailles (5 d’or, 5 d’argent et 3 de bronze). Cette année, l’équipe vise d’égaler ou de surpasser cette marque. Bien que toute médaille soit spéciale pour un athlète, pour Justina Di Stasio, de Burnaby, en Colombie-Britannique, une médaille aux Jeux du Commonwealth serait un bel ajout dans une carrière déjà très illustre.

« Je voulais vraiment participer aux Jeux du Commonwealth de 2022 car à l’exception des Jeux olympiques, c’est le seul événement d’envergure qui manquait à mon palmarès. Participer à ces Jeux était l’un de mes buts tout au long de ma carrière », a déclaré Di Stasio, « C’est une chance de participer à des Grands Jeux dans lesquels notre sport est au programme. J’ai tenté de m’y qualifier à plus d’une reprise et j’ai raté ma chance. Je suis tellement heureuse de finalement atteindre ce but et de compétitionner aux Jeux du Commonwealth. »

Le parcours de Di Stasio s’étend depuis déjà longtemps pour celle qui a été initiée à la lutte à l’âge de 12 ans. Elle se rappelle être entrée dans la salle de lutte de son école élémentaire et d’être tentée par le sport.

« J’avais 18 ans quand je suis vraiment tombée en amour avec mon sport. J’étudiais à l’Université Simon Fraser et je faisais de la lutte ma première année car j’aimais faire partie de l’équipe. Finalement, je me suis qualifiée à l’équipe des championnats du monde junior. J’aimais ça car j’avais plein d’amis sur l’équipe, mais je trouvais que le sport était vraiment difficile », a partagé Di Stasio.

C’est le caractère complexe du sport qui s’est éventuellement transformé en motivation pour Di Stasio. Après avoir assisté à une compétition qui mettait en vedette les meilleures lutteuses de sa catégorie de poids, Di Stasio, qui s’entraîne au Burnaby Mountain Wrestling Club, est devenue une passionnée du sport, motivée à éventuellement les côtoyer. Elle a commencé à se concentrer sur sa technique, en plus de sa forme physique, et les a rapidement rejointes au sommet du sport.

Di Stasio a atteint le succès national, continental et international. Elle a été sacrée championne des Championnats du monde de 2018, des Jeux panaméricains de 2019 et quadruple championne des Championnats panaméricains.

Bien que sa carrière comporte plusieurs points forts, certains se démarquent.

« De remporter les Mondiaux en 2018, c’était incroyable. Vraiment une journée excitante. Une autre journée qui s’y rapproche est celle où mon équipe universitaire a remporté le titre par équipes de la WCWA en 2013, la ligue collégiale américaine dans laquelle mon équipe évoluait », relate Di Stasio. « Mike Jones, mon entraîneur universitaire, travaillait tellement fort pour nous faire croire qu’on pouvait gagner, et il avait raison. C’était vraiment toute une expérience à vivre avec mes meilleurs amis et coéquipiers. »

Maintenant âgée de 29 ans, les dernières saisons ayant été écourtées en raison de la pandémie, Di Stasio cherche à maximiser les occasions qui lui restent et cocher sa liste de choses à accomplir. Toutefois, le parcours n’a pas toujours été facile.

« Les blessures sont vraiment désagréables mais font partie du sport à ce niveau. Maintenant que j’ai 29 ans, elles font partie de mon quotidien, comme tous les autres aspects de l’entraînement. Mais l’un des plus gros défis auxquels je fais face est l’anxiété. Je me concentre donc beaucoup sur ma santé mentale, tout aussi importante que ma santé physique », a avoué Di Stasio. « Quand mon anxiété est sous contrôle, tout le reste va mieux, donc c’est vraiment important de la maîtriser pour bien performer à l’entraînement et en compétition. »

Di Stasio déclare qu’elle est excitée de compétitionner aux Jeux de Birmingham 2022 et qu’elle est prête à faire face à la pression.

« C’est important de renouer connaissance avec la nervosité qui vient avant la compétition, surtout si je pense aux deux prochaines années de ma carrière de lutteuse.  J’ai vraiment hâte de participer à ce tournoi et d’exécuter le plan de match sur lequel j’ai travaillé très fort à l’entraînement », a partagé Di Stasio.

Ces Jeux sont un événement critique pour Di Stasio, qui se tournera ensuite sur son but ultime de participer aux Olympiques. « Je veux aller aux Olympiques et gagner une médaille. Les jours où la lutte est difficile, mon entraînement m’envoie un texto qui lit « Paris 2024 » avec l’émoji du petit monsieur qui danse du disco pour me rappeler que travailler fort, c’est vraiment important. Je suis vraiment excitée à l’idée de profiter pleinement de mon parcours jusqu’à ce que j’atteigne mon but. »

Suivez Di Stasio aux Jeux du Commonwealth de Birmingham 2022 alors qu’elle combattra chez les femmes 76kg le 6 août à la Coventry Arena. Pour de plus amples renseignements sur la lutte, y compris l’horaire et les résultats, visitez le site de l'événement.